D&D Felys à Westeros

Welcome to your Adventure Log!
A blog for your campaign

Every campaign gets an Adventure Log, a blog for your adventures!

While the wiki is great for organizing your campaign world, it’s not the best way to chronicle your adventures. For that purpose, you need a blog!

The Adventure Log will allow you to chronologically order the happenings of your campaign. It serves as the record of what has passed. After each gaming session, come to the Adventure Log and write up what happened. In time, it will grow into a great story!

Best of all, each Adventure Log post is also a wiki page! You can link back and forth with your wiki, characters, and so forth as you wish.

One final tip: Before you jump in and try to write up the entire history for your campaign, take a deep breath. Rather than spending days writing and getting exhausted, I would suggest writing a quick “Story So Far” with only a summary. Then, get back to gaming! Grow your Adventure Log over time, rather than all at once.

View
La rencontre

Introduction qui vous a permis de vous rencontrer et découvrir plein de choses “pour la 1ère fois”
A retenir :
- rencontre avec le Père Aralic, prêtre de l’église de Karameikos installé à Stallanford
- récupération pour lui une relique d’Halav dans une tour envahie de gobelins avec pour chef une bande de hobgobelins et dont les sous-sols enfermaient des zombies
- sauvetage de 2 otages, Youri et Sergeï

Vous voici désormais à l’auberge pour une bonne semaine de repos bien mérité.

Le père Aralic doit en effet aller à Kelvyn pour y demander l’autorisation d’utiliser la relique lors du festival du roi qui se tiendra le 1er fruimont, dans 1 mois et demi..

View
Résumé partie 1 - La tour oubliée

Maintenant que j’ai les moyens d’acheter du papier, voici ce que je raconterais, si je savais écrire …
Après avoir passé environ 6 mois dans la milice de ?village?, je décidais que j’en avais assez apris là pour reprendre ma route et découvrir le reste du monde. Le temps de cuver ma soirée d’adieux, j’acceptais volontiers la lance que me donnait le chef de la milice, repris mon baluchon et pris le chemin de Stallanford.
Quelques temps (jours?) après avoir repris mon voyage, alors que la nuit approchait, j’aperçu les ruines d’une tour ou je pensais pouvoir passer un nuit à l’abris.
En arrivant au pied de la tour, j’entendis un cri et pû voir qu’un nain était là également, en très mauvaise posture, face à 4 gobelins qui lui foncaient dessus.
Ma première rencontre avec de tels monstres !
Je n’écoutai que mon courage et chargeai, lance en avant les horribles créatures.
Un elfe sorti des bois au même moment et nous assista de ses flèches.
A trois, nous vîmes à bout des gobelins assez facilement, mais le nain avait pris un bien mauvais coup au flan.
Je le supportai pour le mettre à l’abris dans la tour.
Une demoiselle nous rejoins également, sortie des bois, pendant que j’arrêtai l’hémoragie du nain.
Avant même de faire les présentations, nous explorâmes rapidement les premières pièces de la tour dans le but de nous assurer qu’il n’y avait pas de danger, et afin de trouver un endroit sûr pour passer la nuit ave notre blessé.
La tour était en piteux état et nous passâmes la nuit dans une chambre sans plafond, mais avec 2 lits passablement corrects.
Nous porfitâmes alors de ce moment pour nous présenter.
L’elfe et l’humaine étaient comme moi de jeunes “Cisaillés” se rendant à Stallanford, alors que le nain avait plus d’expérience et se rendait à ?ville?.
Le hasard nous avait mis sur la même route.
Après une bonne nuit de repos, nous décidâmes d’explorer le reste de la tour, à la recherche de quelque richesse.
Alors que nous explorions la première pièce, une araignée géante se laissa tomber du plafond et me piqua violamment à l’épaule.
Après quelques moulinés de nos armes, elle trépassait, mais j’étais empoisonné …
La chance était avec moi, Amauréa, l’humaine, est herboriste et avait sur elle un anti-poison qu’elle appliqua sur ma blessure.
Quand je pense que cette horreur aurait pu nous attaquer pendant notre sommeil !
Nous fîmes également la découverte d’une ancienne chapelle, dans laquelle l’elfe trouva, dans une cache secrète, une magnifique relique en argent.
J’insistai sur le fait que nous devions la rendre à l’église.
Le reste du premier niveau était innacessible à cause de l’état de la ruine.
Nous commençâmes alors à explorer l’étage.
Dans une pièce servant anciennement de stock, nous dûmes combattre trois scarabés géants.
Nous nous étions bien préparés, mais le combat fut rude et l’elfe tomba.
C’est alors qu’Amauréa révéla sa vrai nature en lançant un sort qui m’endormit tout autant que les scarabés.
Une magicienne avec nous, wouah !
Je ramassai l’elfe sur mon dos et décidai qu’il nous fallait gagner le village le plus proche pour le soigner, même si nous l’avions stabilisé, ainsi que les blessures du nain et les miennes.
Nous prîmes donc la direction de la porte la tour.
Juste avant de sortir, nous aperçûmes 5 gobelins en train d’examiner les corps de ceux que nous avions tués la veille … nous étions pris au piège.
Nous posâmes l’elfe dans la chambre pour qu’il se repose pendant que nous explorions le reste de l’étage à la recherche d’une sortie éventuelle.
Amaura usa de pouvoirs de divination pour découvrir que les gobelins avaient une cachette sous la tour.
Je fis le tour des meurtrières afin d’en trouver une qui soit en assez mauvais état pour pouvoir passer au travers et nous échapper, ce que nous fîmes.
Arrivé au village de Stallanford, nous prîmes directement la direction de l’église afin d’y trouver du secours.
Le prêtre Aralic était particulièrement aimable et nous prodiga d’excellents soins.
Après que nous lui ayions raconté nous aventures, il nous confia que 2 autres jeunes “Cisaillés” avait disparus là-bas, à la recherche d’une relique et qu’il offrirait une récompense si nous pouvions y retourner pour les trouver ainsi que la relique.
Je ne sais pas ce qui m’a pris à ce moment là, de ne pas lui dire que nous avions déjà la relique en notre possession, et de négocier une récompense …
Aujourd’hui encore, cela me ronge et j’irai me confesser auprès de lui dès qu’il sera de retour.
Après un nuit et un repas offerts par le prêtre dans une auberge du village, nous reprîmes la route de la tour.
Là-bas, nous avons tendu une embuscade à des gobelins de patrouille, puis nous avons intercepté leurs renforts, pour enfin nous rendre à l’entrée de leur tanière.
De là sortirent 2, puis 4 hobgobelins ! Encore des montres qu’on ne m’avait présentés qu’en illustration.
Le combat fut rude, l’elfe et le nain étaient salement blessés, mais nous sortîmes vainqueurs.
Lors de notre exploration, nous trouvâmes les restes de l’équipement des personnes que nous cherchions, ainsi qu’une trappe menant au sous-sol.
Malgré mes amis blessés, je passais devant pour aller retrouve au plus vite les deux disparus.
Mais lorque nous sommes tombés nez à nez avec des êtres “humains” à la chair putréfiée (j’appris peu après qu’on appelait cela zombie ou mort-vivant), je fis sortir tout le monde pour aller chercher des renforts.
Après avoir remis la relique au prêtre et lui avoir fait un compte rendu, nous retournâmes à la tour avec lui.
Il usa de ses pouvoirs divins pour repousser les zombies que nous pûmes éliminer facilement grâce à lui.
Dans une pièce reculée, nous avons ensuite libéré les disparus après avoir éliminé le chef des hobgobelins et un de ses sbires.
De retour au village, le prêtre nous offrit le gîte et le couvert à l’auberge pendant une semaine, en attendant son retour.
Nous avons profité d’un peu de répît pour faire vendre ce que nous avions pu trouver dans le dongeon, faire réparer une épée longue et une armure de cuir.

View

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.